Face aux difficultés actuelles de recrutement et la persistance d’un chômage de longue durée, des questions se posent sur la place de ces travailleurs potentiels sur le marché de travail.

L’adéquation des besoins en recrutement et en travail nécessite un dialogue. Il est utile d’entendre les difficultés de demandeurs d’emploi pour trouver des solutions de garde d’enfants, de mobilité, de santé mais aussi de dépasser leur appréhension face à l’expérience de discriminations au travail.

noun-network-1050364.png
entreprise equipe.jpg

​Dans son rapport sur les discriminations au travail, le Rapporteur des droits fait état d’un chiffre éloquent :

70% des personnes victimes de discrimination dans l’emploi pensent qu’il est probable ou certain qu’elles en soient à nouveau victime au cours de leur carrière et 22% ont renoncé à soumettre leur candidature à une offre d’emploi qui était pourtant en adéquation avec leurs compétences au cours des cinq dernières années. (13ème Baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi - Des préjugés aux discriminations : des conséquences durables pour les individus. 1 Décembre 2020)

Cette réalité des discriminations n’est évidemment pas l’apanage des entreprises mais l’entreprise en est comme à d’autres niveaux dans la société le théâtre.

Le projet A l’Abordage propose un dialogue expérimental entre des personnes issues de l’entreprise et des personnes volontaires à un retour à l’emploi en dehors du rapport de subordination inhérent à une candidature ou une relation de travail. L’occasion pour chacun d’exprimer ses envies, ses besoins et entendre les envies et les besoins des autres.

A l'Abordage est un projet d'expérimentation coordonné par un consortium de huit acteurs locaux pour accompagner des personnes souhaitant travailler ou en ayant besoin, par une dynamique de mobilité, de mixité sociale, de reprise progressive du travail et de connaissance du droit commun.

Le Projet d’expérimentation vise tous les habitants des quartiers souhaitant travailler et ayant plus de 16 ans. Dans le pays de Lorient, les quartiers concernés sont sur Lorient -Bois Du Château, Kerguillette Petit Paradis, Kervenanec Nord, Polygone Frebault-, Lanester -Kesler Devillers Kerfrehour et Hennebont -Keriou Ker Kennedy - Kergohic - Kerihouais-.

Le projet est cofinancé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences.

équipe entreprises.jpg

Si vous êtes intéressés par cette démarche, nous vous proposins dans un premier temps une rencontre afin de vous entendre sur votre vision des questions liées au recrutement et les constats liés au décrochage des personnes salariées. Dans un second temps, si vous souhaitez vous impliquer davantage dans le projet, nous vous proposerons des temps collectifs afin de mettre en relation les voix de l’entreprise, des partenaires emploi-formation et les demandeurs d’emploi.

Enfin, vous pouvez partager vos besoins de recrutement que nous ne manquerons pas de partager avec les personnes mobilisées dans le cadre du projet.

Si vous pensez que l’entreprise est un acteur de la société, nous vous invitons à prendre part au dialogue dans un environnement constructif et tourné vers l’inclusion professionnelle.